Parrainages News 2017

Voyage 2017 au Burkina–Faso

Enfants parrainés Ouaga

Lors de chaque rencontre, il m’a paru utile de revoir un peu l’historique du parrainage avec le jeune concerné. C’est-à-dire ce qui a été atteint pour et avec le/la filleul(e) jusqu’à ce jour, avant de parler des éventuelles suites à donner pour parvenir à une pleine et belle réussite avec chacun d’eux.

Le travail fait par Tinga Zoundi est incomparable avec ce que nous connaissions avant. Les enfants ont confiance en lui, il les encourage et les soutient, il gère les comptes avec beaucoup de doigté et de compréhension. Nous lui devons beaucoup et j’ai tenu à le remercier et à le féliciter au nom de Yam pouiré pour, son engagement.

Ohy , le 24 février 2017/mr

Sawadogo Rasmata

Date de la rencontre: 26.01.2017
Nom et prénom: Sawadogo Rasmata
Date de naissance: 2.05.1994

Compte-rendu:

  • Rasmata vit toujours avec la famille de son frère et, comme on dit ici : « ça va plus ou moins un peu ! » Elle est bien dans sa peau et consciente de la chance qu’elle a d’avoir un parrainage.
  • Elle se réjouissait beaucoup d’avoir enfin son ordinateur, hélas Claude et Rosi Dougoud l’ont oublié à la maison….en attendant que Claire le lui apporte en mars, je lui ai prêté le mien.
  • Ses notes scolaires sont bonnes, elle passera son bac vers fin juin puis devra passer un test d’aptitude pour pouvoir entrer à l’université, option électricité/électronique.
  • Université publique à Koudougou ou Bobo Dioulasso – université privée à Ouagadougou
  • Durée des études = 3 ans pour l’obtention de la licence, 5 ans pour un master et 8 ans pour un doctorat
  • Cet été, elle pourra probablement faire un stage à la Sonabel (principal pourvoyeur d’électricité du Burkina) grâce à l’aide de Tinga qui y connaît quelqu’un. Stage obligatoire avant d’être acceptée à l’université
  • Les frais scolaires annuels de 230’000 CFA ont été complètement pris en charge, le supplément manquant a été payé par la petite caisse-réserve mise en place par Tinga

Bilan:

  • Son rêve est d’avoir la possibilité de faire des études universitaires, au moins jusqu’à la licence. Ensuite elle pourrait certainement travailler tout en continuant pour l’éventuelle obtention du master.
  • Il faut savoir que les études en milieu privé sont garanties sur la durée alors qu’en milieu public, un semestre peut faire….1-2 ans !!! manque d’aula, professeurs absents, année blanche etc.
  • Des devis ont déjà été demandés, dès qu’ils seront disponibles, nous serons avisés et il faudra voir avec la famille qui parraine

Suites à ne pas oublier:

  1. Ordinateur en mars par l’intermédiaire de Claire Rouamba
  2. Rappel des devis – pour le moment les frais scolaires annuels s’élèvent à 230’000
  3. Contact avec la famille qui parraine pour une bonne continuation du parrainage

Compaoré Aristide-Richard

Date de la rencontre: 26.01.2017
Nom et prénom: Compaoré Aristide-Richard
Date de naissance: 31.12.1988

Compte rendu:

  • 1ère rencontre directe avec Aristide-Richard, très bon entretien positif
  • Le parrainage effectif s’est terminé par l’obtention des diplômes espérés – nos doutes à cause de son âge n’étaient pas fondés, il n’a pu commencer l’école que très tard d’où son important retard scolaire, mais il a su saisir sa chance…
  • Ses études en Tunisie sont terminées, il a bien réussi et a apporté toutes les qualifications et certificats obtenus (voir photos)
  • Il doit maintenant faire quelques stages afin de trouver un travail définitif. Les stages de trois mois sont obligatoires afin de pouvoir obtenir un travail fixe et rémunérateur.
  • Il est conscient de ses qualités et a beaucoup d’idées de développement dans les secteurs mode-couture-réalisation-vente et aimerait beaucoup pouvoir monter sa propre petite affaire.

Bilan:

  • La confiance que la marraine lui a accordée est justifiée par sa réussite aux examens finaux. Il est conscient de la chance qu’il a eue et est plein d’espoir pour son avenir
  • Mon impression favorable du début s’est accentuée au fil de la discussion et j’espère sincèrement qu’il pourra faire son chemin malgré le difficile contexte professionnel qui prévaut à Ouaga
  • Je pense qu’il serait capable de mener à bien une petite affaire si on lui tend la perche… *

A voir ou revoir:

  1. Je considère ce parrainage comme une belle réussite
  2. Voir éventuellement avec la marraine pour * une dernière aide pécuniaire lui permettant de monter sa propre affaire – obtention d’un devis

Fin du parrainage ou * dernier versement éventuel un bon début dans la vie professionnelle

Thiombiano Nadège

Date de la rencontre: 27.01.2017
Nom et prénom: Thiombiano Nadège
Date de naissance: 30.11.1989

Compte-rendu:

  • Probablement à cause de tous les changements gouvernementaux qui se sont passés ces derniers mois au Burkina, Nadège n’a pas reçu de réponse à son examen/candidature pour devenir enseignante dans un centre d’apprentissage de couture (comme tous les autres d’ailleurs).
  • Elle continue donc actuellement comme couturière dans l’atelier où elle était déjà
  • Seule issue en cas d’annulation des centres de formations gouvernementaux, un propre atelier, mais au vu de la prolifération de ces derniers dans la capitale, ce n’est pas sans danger…
  • Nadège n’ayant pas fait son BEPC, elle ne pourrait pas travailler dans une pharmacie afin d’arrondir ses fins de mois…Shadrac, présent en fin d’entretien a tenté de voir avec des amis, mais ce n’est vraiment pas possible
  • Elle tente maintenant de se faire des clients personnels au sein de l’atelier où elle travaille afin de pouvoir fonder son propre atelier.

Bilan:

  • Nadège a reçu un vélo qui lui permet maintenant de se rendre de la maison à l’atelier plus facilement et 100’000 CFA pour la présentation de son examen/candidature
  • Elle a un bon métier qu’elle pratique très bien et qui devrait lui permettre de gagner sa vie, malgré tous les aléas de la vie dans la capitale burkinabè

Suite éventuelle:

  1. Ce parrainage est ainsi terminé
  2. Eventuellement voir avec les parrain/marraine s’ils seraient d’accord de verser un dernier * montant permettant à Nadège d’ouvrir son propre atelier

Fin du parrainage ou dernier versement éventuel * – à voir avec parrain/marraine

Compaoré Rosine

Date de la rencontre: 27.01.2017
Nom et prénom: Compaoré Rosine
Date de naissance: 18.11.1993

Compte rendu:

  • Le parrainage de Rosine s’est définitivement terminé avec la dotation en 2016 d’un vélo et d’un petit pécule de CFA 104’000. Deux choses qui l’ont beaucoup aidée après tous ses déboires
  • Rosine est venue pour remercier de tout ce qui a été fait pour elle par ses parrain/marraine et par Tinga et remercie spécialement Yam pouiré
  • Comme toujours, les ennuis ne manquent pas, Rosine doit quitter son atelier car le propriétaire veut détruire la maison et construire plus grand et plus cher…. Rosine cherche quelque chose dans le même quartier car elle a reconquis une partie de sa clientèle. Comme elle a déjà machine à coudre, fer à repasser, table, chaises et petit meuble, elle va réussir
  • Son mari est toujours en brousse et revient toutes les deux semaines, il espère être nommé à Ouaga dans le futur, mais leur vie se passe bien dans la cour familiale

Bilan:

  • Malgré tous ses déboires > mort de son père, jetée hors de la cours par la famille après ce décès (car sa maman ne voulait ni pour elle et surtout pas pour sa fille le droit de cuissage que voulait obtenir le grand frère du père), maladie de la maman et son décès juste après la fin de sa formation de couturière, l’envoi en brousse de son mari enseignant etc. Nadège a su faire face, elle élève très bien sa petite fille et sait ce qu’elle veut
  • Elle ne demande plus rien, consciente de la chance qu’elle a eue….mais
  • Elle aimerait bien garder un contact amical avec nous > elle demande des nouvelles de Paolo et Margrit ainsi que de mes enfants…

Suite et fin:

  1. Parrainage définitivement terminé
  2. Belle réussite…
  3. On gardera le contact comme demandé, au moins un certain temps….qui vivra verra !
  4. Demandé peut-être à Paolo et Margrit une dernière photo d’eux avec un petit mot ?!

FIN DÉFINITIVE DU PARRAINAGE – SUCCESSFULL

Toé Rodrigue

Date de l’entretien: 28.01.2017
Nom et prénom: Toé Rodrigue
Date de naissance: 1.03.1989

Compte rendu:

  • Rodrigue n’a malheureusement pas réussi au concours d’entrée d’une université professionnelle privée dans laquelle il désirait aller et que sa marraine était d’accord de payer (pas de soutien interne ou externe pour cautionner sa candidature !!)
  • Il continue donc ses études à l’université de Ouaga, option SVT – Science de la vie et de la terre afin d’obtenir sa licence
  • Il lui reste deux semestres ou plutôt un semestre et demi mais ici cela peut durer 2-3 ans, manque d’aula, professeur absent pour cause de double casquette, grève des uns ou des autres etc.
  • Pour sa licence, Rodrigue a choisi l’option géologie et aurait de plus en plus besoin d’un ordinateur pour ses cours – il aimerait beaucoup pouvoir ensuite faire les stages obligatoires et s’attaquer éventuellement à un master…
  • Il est triste d’avoir raté son admission dans le privé, mais il est bien dans sa peau et Tinga et moi lui faisons pleine confiance pour la suite

Bilan:

  • L’ordinateur va être acheté avec l’aide de Tinga et d’un professionnel, au moyen de l’argent déjà versé pour l’école privée et qui n’a pas été utilisé. Pas de chinoiserie comme ils disent ici, mais quelque chose de bien avec une année de garantie si possible
  • Le montant annuel exact pour l’université nous sera remis au plus vite
  • La confiance mise en Rodrigue porte ses fruits, j’ai confiance en sa réussite

A suivre sans oublier:

  1. Montant annuel exact à contrôler
  2. Un vélo l’arrangerait bien aussi (OK Monique-Isabelle Chevalley)

Continuation indispensable du parrainage !

Ouedraogo Nafissatou

Date de l’entretien: 28.01.2017
Nom et prénom: Ouedraogo Nafissatou
Date de naissance: 28.09.1992

Compte rendu:

  • Nafi a passé et réussi son entrée en classe terminale en 2016 et devrait passer son BEPC cette année. Mais,
  • Il n’est pas certain qu’elle puisse passer cet examen cette année car elle a eu un début de grossesse difficile qui l’alite assez souvent hélas, mais en 2018 au plus tard, ce sera fait
  • Sa grossesse n’était bien sûr pas prévue, mais elle et son ami Alidou se réjouissent quand même de cette naissance un peu prématurée. Alidou est menuisier et travaille chez un patron, donc il n’a qu’un tout petit salaire
  • Nafi a dû quitter la cour de ses parents et vit maintenant dans celle de son futur mari. Là mariage ne pourra avoir lieu que lorsque la dot sera prête !! Mais sa maman et une de ses sœurs sont prêtes à l’aider en s’occupant du bébé et Alidou l’aidera dans ses tâches ménagères. Donc elle tient à son rêve comme à la prunelle de ses yeux et espère avoir la chance d’être comprise et soutenue par sa marraine pour la suite de ses études
  • A la fin de sa terminale, iI lui faudra passer le concours d’entrée à l’école de sage-femme, durée 3 ans pour obtenir la licence qui donne droit à un travail ferme et définitif dans une maternité officielle
  • Les frais inhérents à ces études ne sont pas encore connus, ils seront donnés vers la mi-avril

Bilan:

  • Nafissatou est très travailleuse et paraît heureuse dun véloe pouvoir compter sur l’aide de sa maman, de sa sœur et d’Alidou, elle espère que sa marraine aura aussi de la compréhension et continuera de l’aider à réaliser son rêve malgré l’arrivée d’un bébé
  • Elle a reçu un vélo et était très contente, mais son père le lui a pris et lui a donné son vieil engin qui n’a même plus de freins
  • Les 130’000 CFA reçus ont suffi à son écolage et elle remercie sa marraine encore une fois

Rappel et à ne pas oublier:

  1. Contact avec le parrainage pour les nouveaux frais engendrés par l’école de sage-femme et le fait que Nafi sera maman avant la fin de ses études
  2. Nafissatou ayant toujours été une bonne élève, je continue de lui faire pleinement confiance.

PARRAINAGE À CONTINUER ABSOLUMENT…

Ouedraogo Alexis

Date de l’entretien: 29.01.2017
Nom et prénom: Ouedraogo Alexis
Date de naissance: 31.12.1993

Compte rendu:

  • Alexis a vraiment trouvé sa voie ! Tout va mieux avec lui, ses professeurs sont contents de lui, ses notes sont nettement meilleures et il paraît enfin bien dans sa peau
  • Il lui reste encore un an d’étude avant de pouvoir participer au concours d’intégration et recevoir une affectation directe. Peut-être choisira-t-il aussi la voie de la liberté plutôt que de l’intégration et verra avec Dr. Zala ou Schadrac pour la suite….
  • En ce moment il fait son premier stage à l’hôpital Yalgado de Ouaga, il parle d’intense travail qu’il fait avec joie….cela me fait plaisir !
  • Les frais d’études devraient restés inchangés, soit CFA 456’000/an

Bilan:

  • Positif à tous les points de vue
  • S’il a pu remettre si bien les pieds à l’étrier, c’est grâce au soutien de Tinga
  • Un vélo lui rendrait bien service aussi au vu des longs trajets qu’il doit toujours effectuer (OK Monique-Isabelle Chevalley)

Ne pas oublier:

  1. Vérifier si le montant de l’écolage reste le même
  2. Penser au vélo !!!

PARRAINAGE À CONTINUER ABSOLUMENT

Ouedraogo Alexandre

Nom et prénom: Ouedraogo Alexandre
Date de naissance: 31.12.1993

Petit compte-rendu:

  • Je n’ai pas eu la chance de pouvoir rencontrer Alexandre,
  • il est toujours aussi heureux d’avoir choisi le métier de policier et est encore affecté à Arbinda, dans le nord
  • En ce moment, il fait un stage de trois mois à Goudbo, près de Dori, à l’endroit où se trouvent les réfugiés maliens

PARRAINAGE TERMINÉ MAIS CONTACT CONSERVÉ !!

Tapsoba Stéphanie

Date de la rencontre: 29.01.2017
Nom et Prénom: Tapsoba Stéphanie
Date de naissance: 25.11.1999

Compte-rendu:

  • Stéphanie ne veut plus entrer dans l’armée…ce qui ne m’étonne pas vraiment !
  • Elle travaille bien à l’école et a pris de l’assurance, elle est en classe terminale et fera son BEPC cet été. En 2018 elle devrait obtenir son bac option G2 (comptabilité)
  • Elle désire de tout son cœur pouvoir continuer ses études jusqu’à la licence – 3 ans ou même jusqu’au master – 5 ans si ses parrain/marraine sont d’accord de continuer à la soutenir
  • Stéphanie est revenue le dimanche pour venir avec nous au musée de Manega, elle a beaucoup apprécié et nous avons bien pu parler avec elle
  • Elle remercie pour l’argent reçu et pour le carnet/agenda historique. Stéphanie adore lire et je lui ai passé quelques livres…

Bilan:

  • Les 130’000 CFA reçus ont suffi pour cette année, l’année du bac devrait être à peu près du même ordre, vers 180’000 CFA, mais les frais universitaires seront encore à déterminer
  • Sa maman, Elisabeth a ouvert un petit maquis qui commence à rapporter un peu un peu, ce qui lui permet de payer l’écolage de Donald, le petit frère – les enfants et sa sœur l’aident autant que possible, mais elle ne pourrait pas subvenir aux frais scolaires de deux enfants en plus du quotidien familial
  • Beau parrainage réussi, la famille commence à sortir du tunnel grâce à lui

A voir et revoir:

  1. Si les parrain/marraine sont d’accord de continuer à payer pour des études
  2. Les frais de semestre exacts sont à voir

PARRAINAGE À CONTINUER ABSOLUMENT